Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Mars 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

      


Ath Yaznassen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ath Yaznassen.

Message  Ithri le 13/11/2012, 4:44 pm

Pour certains, L’ensemble montagneux de Beni- Snassen appartient au massif du Rif, pour d'autres ce n'est qu'un prolongement Tellien de l'Atlas et que la tribu Béni Znassen est zénète et non pas rifaine et que tous les rifains sont zénètes mais les Zénètes ne sont pas tous rifains . Cette tribu est divisée en quatre sous-tribus : les yath Khaled au sud des monts Béni-Snassen (Ahfir et régions), yath Menquch et yath Ahthik au centre et yath Uryemech au nord est pas très loin du fleuve Moulouya. Berkane est la capitale. La tribu des Béni-Snassen est limitée au nord par la tribu rifaine Ikabdanane (Kebdana, Ras el ma, Qaria Arekmane), à l'est par la frontière algérienne, à l'ouest par la tribu rifaine Ayt Bouyahyi (Hassi-Berkane, Aroui) et Ayt Stout (Zaio, Hassi-Berkane).
Au début de 20ème siècle, les 9 tribus Amazighs de l’actuel Oriental ( Oujda, Berkane, Nador, Taourirt) se qualifiaient de « Zénatis » alors que les autres se considéraient "Arabes".

L’organisation sociale dans cette partie du Maroc se faisait sous forme de « Leff » qu’on peut traduire par « Confédération ». Au 19ème siècle, l’Est et le Nord-est marocain qu’on qualifie actuellement par « L’Oriental » comportaient deux « leff » ou confédérations : « Leff Ezznata » et « Leff El-Arab »

Le « Leff Ezznata » ou "confédération zénète", majoritaire, était formée par les tribus Amazighes suivantes :

1- Lamtalsa
2- Beni Oulichek
3- Kebdana
4- Beni Bou Yahi ( ou Bou Yehyi)
5- Gali3iya (Iqel3iyen)
6- Oulad Settout
7- Iznassen
8- Zkkara
9- Beni Bou Zeggou
10-Beni Ya3la


Dernière édition par Ithri le 21/1/2013, 11:58 am, édité 1 fois
avatar
Ithri

Messages : 445
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ath Yaznassen.

Message  Ithri le 21/1/2013, 2:47 am

Beni Snassen
La plupart des fractions des Beni Snassen habitent des Dechras entourées de
vergers dans les vallées arrosées, ou de massif de figuiers de Barbarie dans
celles qui sont pauvres en eau ; le seul groupe important qui vive entièrement
sous la tente est celui des Beni mahiou. Les Beni Snassen occupent le pâté
montagneux qui porte leur nom, ils débordent dans les plaines de Triffa et
d’Angad, où ils font leurs principaux labours; cette confédération parle la
langue amazigh.
Les Beni Snassen sont en majorité Zénètes, ils comprennent néanmoins
quelques fractions d’origine arabe ; on prétend, en outre, que les fractions
dites El Beqia descendent des romains d’Afrique, qui auraient en particulier
donné naissance à une peuplade de la montagne connue sous le nom
d’Oudjda Kerchillou. Quelle que soit la race à laquelle appartenaient les
anciens autochtones, ils ont certainement été refoulés ou absorbés par les
envahisseurs. Les Zénètes, qui habitaient principalement l’Aurès, ont dû se
porter sur l’Ouest au commencement du VII° siècle, après la défaite de la
Kahina par les Arabes. En 1068, les Zénètes étaient en grand nombre dans la
province d’Oran ; leur principale vile était Tlemcen qu’El Bekri appelle « le
centre des tribus berbères » ; ils devaient être là depuis longtemps. D’après la
tradition, les Beni Snassen actuels étaient installés prés de Mascara, la
conquête musulmane les refoula ensuite dans montagne où ils sont
maintenant ; ils furent contraints de chasser, après de longues luttes, les Beni
lelloul qui l’habitaient. Les Beni Ouallas, fraction des Beni Merine, auraient été
parmi les premiers occupants Zénètes du massif et des plaines avoisinantes.
Plus tard, les Zénètes durent se cantonner dans la montagne, quand les
Arabes makiliens s’emparèrent des plaines. Les différentes fractions qui
composaient à cette époque le groupe des Beni Snassen se sont souvent
modifiées depuis, certaines ont disparu ou ont quitté le pays comme les
groupes importants des Oulad Ibrahim et des Rousma, d’autres au contraire
sont arrivées de l’extérieur. Quelques fractions passent pour être d’origine
juive, mais, si le fait est exact, il est probable qu’on se trouve en présence de
descendants de judéo-amazigh ou de amazigh judaïsés. les Beni Snassen se
fractionnent actuellement en quatre tribus, qui sont de l’Est à l’Ouest du
massif : les Beni Khaled, les Beni Mengouch, les Beni Mahiou, parce que
quoique faisant nominalement partie des Beni Ourimeche, auxquels ils sont
inféodés, ils ont néanmoins une vie tout à fait à part.Beni Khaled.- La tribu s’est formée sous le patronage de Sidi Khaled, chérif
édrissite qui a son tombeau vers Aïn Temouchent, en Algérie ; s’il existe dans
la montagne des descendants de ce saint personnage ils se trouvent
probablement chez les Ahel Taredjirt. Les Beni Khalef comprennent trois
grandes fractions : les Ahel Taredjirt, les Beni Drar et les Oulad Ghazi.
1° Ahel Taredjirt ; ils sont en majorité Berbères et habitent des maisons.
Les principales sous-fractions ont des origines diverses : les Ibeneharen sont
en partie originaires des Oulad Nehar ( Arabes d’El-Aricha ) ; les Oulad Zaïm
sont en partie originaires des Oudeïa ; les Bou Allal seraient sortis des Beni
Yala ; les Rehamna se disent cheurfa édrissites, les Oulad Ghaïou seraient
Beqia ; les Becharir sont très mélangés. D’autres sous-fractions, également
très anciennes dans le pays, ont des origines inconnues, telles sont : les Ahel
Tagherabt, les Nedjadjera, les Oulad el Gadi, les Beni Talest.
2° Beni Drar.
Ils sont surtout Arabes; beaucoup vivent sous la tente.
Sous-fractions: Ahel Tanout, ils se disent cheurfa édrissites venus de l’Ouest
et auraient pour ancêtre Sidi Youcef el Hadj; les Beni Segmimane, on les croit
originaires des Beni bou Saïd, du territoire de Marnia; les Kizennaïa,
originaires du Rif; les Oulad el Hammam, issus des Arabes de Garet, à
l’Ouest du massif des Kebdana et vers l’Aïn Zahio; El Aïdane, originaires des
Beni Mestar, prés de Tlemcen; les Oulad Aïssa auraient des frères chez les
Oulad Mansour, parmi eux se trouvent les Aarara, originaires des Beni Yala,
et les Oulad Tahar, originaires des Beni Guil; les Oulad Hammou, venus des
Hamyane; les Cheraga, issus des Oulad Mimoun, à l’Est de Tlemcen; les
Oulad Tadjer, originaires du Rif; les Oulad Meryem, ils seraient Beqia.
3° Oulad Ghazi.
Ils sont presque tous Berbères; le plus grand nombre des Oulad Ghazi
habitent des maisons.
Sous-fractions: les Ahel bou Ammala, originaires des Beni bou Saïd; les
Oulad el Bali, de même origine; les Ahel Tizi et les Ziamba venus d’une
même tribu du Rif, mais qui se sont séparés par la suite; El Mekakra, certains
les disent Beqia, on croit aussi que leur ancêtre serait venu d’Achouraq chez
les Msirda du territoire de Marnia, il n’aurait d’ailleurs pas été originaire de
cette tribu, mais de l’Ouest du Maroc; ouchanen, ils seraient cheurfa
édrissites venus de l’Ouest; les oulad mongar, comprenant trois sousfractions d’origines différentes: les Hamamouchen, originaires des Beni Khellouf( Beni Mengouch), les Ahel Kelâa, originaires des Beni Koulal, et les
Ikhezzanen, dont l’ancêtre était un homme des Guelaya, joueur de Zamar.
Beni Mengouch.- Cette tribu aurait été formée par une fraction des Beni
Resoughen, branche des Beni Toudjin, qui étaient eux-mêmes une
ramification des Beni Badin, du groupe des Zénètes Beni ouacine. Les Beni
Mengouch habitaient sur les bords du chélif, au sud de l’ouarensenis; ils
seraient sans doute restés dans la montagne, en 1250, lorsqu’ils suivirent
Yarmoracene, qui fut battu vers Taza par les Merinides. Les Beni Mengouch
actuels comprennent des éléments d’origines diverses, mais en majeure
partie de race amazigh; ils forment le groupe du Nord généralement connu
sous le nom d’Oulad Ali ou Ammas, et le groupe du sud, lequel se subdivise
en Beni Marissen Dekhala ou Ahel Sefrou, Beni Marissen Barraiine (Bessara
et Beni Mimoun) et Beni Khellouf.
1° Oulad Ali ou Ammas.- les principales fractions sont les Beni Ouaklane,
d’origine amazigh; les Ahel Khellad, qui seraient venus de Figuig au
commencement du XVIII° siècle, on trouve avec eux les Oulad Harrou qui
seraient Beqia; les Beni Abdallah, originaires des Oulad Amor de la rive
gauche de l’oued Za, une de leurs sous-fractions serait également formée de
Beqia; les Oulad bou Ghenem, certains supposent qu’ils sont arrivée du Rif et
appartiendraient à la famille amazigh des Beni Toudjin; les Ahel Teraret, ils
seraient amazigh et originaires du ksar el Maiz de Figuig.
2° Ahel Sefrou.- Les Beni Marissen Dekhala seraient ainsi nommés depuis
l’arrivée dans le pays, au commencement du XVIII° siècle, de quelques
familles du Ksar de Sefrou des environs de Fès; ces familles étaient peu
nombreuses. Les Ahel Sefrou sont très mélangés.
Sous-fractions: oulad ourrou, une partie proviendrait des Beqia et l’autre des
Zekara: Oulad Salah, leur ancêtre serait venu du Sahel (littoral de l’Atlantique,
vers le sud); Oulad Ben Aaïni, ils seraient cheurfa de la famille de Mouley
Abdelkader et étaient auparavant fixés au Sahara; Oulad Sidi Ali el Bekkaye,
originaires des Beni Oukil;
3° Bessara.- Sous-fractions: oulad el Bali, originaires des Ahel (arabes);
Oulad Boudchich, parmi eux se trouvent quelques cheurfa venus du Sahara;
Oulad Dira, quelques familles sont très anciennes dans le pays, mais le plus
grand nombre sont issues de cheurfa de l’Est et de la descendance de Sidi
Mohammed el Haouari; Oulad Aïssa, originaires du rif; Oulad el Hadj, certains
sont cheurfa des Oulad Bou azza et les autres seraient Beqia; 4° Beni Mimoun.- Une de leurs fractions est formée de cheurfa originaires du
Ksar Oudaghir à Figuig; les autres : Keracha, Oulad Moussi, Mouzzouren,
Amranen, sont de race amazigh et fixées depuis très longtemps dans la
montagne;
5° Beni khellouf.- Sous-fractions: Zerazra, originaires du Sahel; Chemalla,
originaires des Beni bou Saïd; Dar el Hamra, les uns sont de très anciens
occupants de la Montagne et les autres sont originaires des Beni bou Yahi;
Oulad Abd el Hak, venus de l’Est; Oulad Djaber, originaires des Beni bou
Hamdoun; Oulad Moussi ou Mhammed, cheurfa venus des Beni bou Yahi;
Kâaoucha, en partie originaire des Beni Hamlil et en partie des Guelaya;
Chahalfa, ils descendraient de Zenati Khalifa. C’est un personnage légendaire
qui se serait emparé du pays, dont il devint de maître tout puissant à l’époque
où les gens n’étaient encore armés que de lances et de flèches: il serait arrivé
suivi de sa tribu et aurait soutenu de nombreuses luttes contre les tribus
arabes. La légende en fait un grand chef amazigh, originaire des Aït Youssi du
Maroc d’après les uns, des Zouaoua de Kabylie d’après les autres, certains
disent même qu’il serait venu de Syrie. On trouve ensuite les Ahel Tinisane,
originaires de l’Ouest du Maroc; les Bezzeghouden, sortis d’une tribu de l’Est,
leur ancêtre serait Sidi Ali ben Zoura; les Oulad ben Tahar, cheurfa venus de
l’Ouest, ils descendent de Mouley Abdesselam Bettiouene, ils seraient des
Oulad Sidi Cheikh Gheraba.
Beni Attigue.- Les Beni Attigue forment deux groupes principaux : les Beni
Attigue Dekhala ; fractions : Taghasrout, Oulad Ali ben Yacine, Beni Amiier,
Beni Hammad, Tazaghine et les Beni Attigue Barraniine ; fractions : Beni
Moussi el Aatache, Beni Moussi Roua, Beni bou Yala, Beni Mimoun. Ces
fractions sont presque entièrement composées de Berbères ; le nom des Beni
Attigue Barraniine semble indiquer qu’ils comprennent une majorité
d’étrangers venus dans le pays postérieurement aux Dekhala ;
1° Taghasrout.- Sous-fractions : Oulad el Hebil, ils se disent cheurfa
descendants de Sidi bou Azza el Gharbi ; Ahel Tanout, provenant partie des
Msirda, partie des Kebdana ; Oulad Zbaïr, ils ont des frères près de Nemours
et chez les Beni bou Yahi de rive gauche de la Moulouya ; Gherarfa ; Ahel
Tiza, cheurfa qui auraient la même origine que les Oulad el Hebil ; Zeraoula,
ils seraient frères des Oulad Abid des Mehaïa el Ouost ;
2° Oulad Ali ben Yacine.- Sous-fractions : Oulad Boudjida, originaires des
Beni Guil ; Beni Amar, ils seraient Beqia ; Oulad ben Tekhalet, Zénètes fixés
dans le pays depuis une époque très reculée, Houaïsaïne, leurs ancêtres auraient appartenu à la religion juive, ils tissaient des effets de laine. Il y aurait
encore chez les oulad Ali ben Yacine une famille de Rousma forgerons ;
3° Beni Amiier.- M. Mohammed ben Rahal a écrit que cette fraction portait un
nom juif, laissant ainsi entendre qu’elle pourrait être d’origine juive ; les
traditions locales sont muettes à ce sujet (ça d'apprêt l'auteur) (Un
descendant de Beni Amiier m'a dit que des recherches récentes ont recoupé
qu'ils sont arabes Adarisites).
Sous-fractions : Oulad Mâamar, cheurfa ayant pour ancêtre Sidi Yaya ben
Brahim, ils ont des frères aux Beni Mengouch ; Oulad Moussi ou Mhammed,
venus des Beni Khellouf ; Oulad Mohammed el Amar, dechra d’Arabes ;
Oulad ben Azza, Zénètes sortis des Beni Khaled : Oulad Azza, cheurfa
originaires de Figuig ; on trouve en outre des Beqia chez les Beni Amiier ;
4° Beni Hammad.- Une partie de cette fraction serait venue des Beni Amer,
Arabes de l’Est, les Ihamden sont des Zénètes originaires de l’Est ; les Ahel
Takerchalt descendraient d’un nègre du nom de Hammadi, qui était esclave
du chérif Sidi Mohammed ou Yahia enterré aux Beni Hammad ; ses enfants,
devenus libres, s’allièrent à des femmes Berbères, de sorte que le sang noir
n’est plus guère apparent chez les Ahel Takerchalt ; les Aladjedine sont en
partie originaires des Kebdana, une de leurs familles, celle des Oulad Salah,
serait formée de Beqia et de Tsoul ;
5° Tazaghine.- Cette fraction comprend des gens originaires des Kebdana ;
les Iaïden seraient Beqia. Taqarboust est une dechra occupée par les cheurfa
Oulad Mouley Mohammed el Aïachi, sortis des Oulad Mouley Mohammed de
Yambo. Ces derniers ont beaucoup essaimé, car on en trouve aux Beni
Nouga (B. Ourimèche) et chez les Trara de Nédroma, ils ont également des
frères aux Beni bou Zeggou, chez les Ahel Talmest. A Tazaghine, on
trouverait encore deux familles d’oulad Ibrahim, que certains classent parmi
les Beqia et une famille de Rousma exerçait le métier de forgeron ;
6° Beni Moussi el Aatache.- Ce nom de Beni Moussi de la soif leur vient de
ce qu’ils habitent un territoire très pauvre en eau.
Sous-fractions d’origines diverses : Oulad el Mir, Oulad Allou, Oulad
Bouchaba. El Bezzazi ;
7° Beni Moussi Roua.- Cette fraction est ainsi nommée du nom de l’Oued
dans la vallée duquel elle est installée.
Sous-fractions : Ahel Djeder ; Arhala ; Oulad Ali ; Oulad el Aasri ou Aassara
que l’on dit Beqia, ils auraient habité auparavant chez les Beni Moussi el
Aatache à la dechra Sidi Bou Kerama, ils venaient alors d’Aoullout où ils avaient été fixes quelque temps après avoir quitter leur premiere residence
chez les Beni Mengouch, prés du Ras Foughal; les Oulad Bou Aakel, ils
seraient originaires des Sedjâa ; les Oulad et Tob ou Oulad Tebib, qui
descendraient des Beqia par les Oulad Ibrahim ;
8° Beni Bou Yala.- Sous-fractions : Oulad Ouliou, cheurfa dont l’ancêtre est
enterré aux Beni Ourimeche ; Kâamcha ; Djâalate ; El Betatma ; Oulad
Hadoud, cheurfa dont l’ancêtre se nommait Sidi Messaoud ;
9° Oulad Mimoun.- Sous-fractions : Oulad Bou Tayeb, Arabes djouad,
originaires des Oulad Sghir des Triffa ; Oulad Abdelkrim ; Oulad Bourdjouane
et El Qouaretia qui seraient Beqia ; Oulad Mahdi : Oulad Boutchiche.
Beni Ourimeche.- Les Beni Ourimeche sont pour la plupart d’origine amazigh,
ils se divisent en cinq fractions principales : les Oulad Abbou, les Oulad Ali
Chebab, les Beni bou Abdessied, les Beni Nouga et les Ahel Tagma :
1° Oulad Abbou.- cette fraction se serait formée sous le patronage d’un
nommé Abbou, originaire de la tribu des Tsoul.
Sous-fractions : Rislane, Zénètes dont les ancêtres seraient venus de l’Est
vers le XV° siècle, des gens de l’Ouest auraient ensuite fixe leur résidence au
milieu d eux oulad yahia ou Ahel Tilest ils sont donnes comme autochtones
cela indiquerait tout au moins qu ils occupent le pays depuis fort longtemps
Zâara serait comme les précédents très anciens dans le pays parmi eux se
trouve quelques famille originaires des Beni Oukil oulad Boukhris ils se disent
frères des oulad yahia, sauf les oulad el Bachir venus de l est ou bien de la
tribu des Metalsa a une époque récente et les oulad el Hamel, originaires des
Angad el Gour ;
2° Oulad Ali Chebab.- Ils seraient moins anciens dans le pays que les oulad
abbou ; c’est un homme des Beni Ouaraïne qui aurait donné son nom à la
tribu.
Sous-fractions : oulad Yacoub, originaires des Beni Ouaraïne ; Oulad Yahia
ou Youcef, en partie originaire des Doukkala ; Oulad Mahdi, très anciens
occupants du territoire où ils vivent actuellement ;
3° Beni Bou Abdessied.- Sous-fractions : Hararda, originaires des Metalsa,
leur ancêtre se nommait Harroud ; Oulad ben Amar ou Ali, originaires des
Oulad Settout ; Ahel Kerdad ; Oulad Boubekeur ; Oulad Raho ; Oulad el
Attaf ; toutes ces dernières familles sont très anciennes dans le pays, on ne
connaît plus leurs origines ;
4° Beni Nouga.- Sous-fractions : Oulad Temime, ils sont formés des Oulad el
Baroudi, cheurfa originaires de Figuig, et des Ahel ez Zaouïa, originaires des Beni Koulal; et des Oulad el Midi ; Oulad Ouzrou, originaires du Rif ; Oulad
Mohammed, parmi eux sont les Oulad Kennine, venus partie de familles de
cheurfa du Tafilalet et partie de cheurfa des Beni Oukil ; El Greb, originaires
partie des Arabes de L’Ouest de la Moulouya et partie des Beni bou Zeggou ;
5° Ahel Tagma.- les ahel Tagma sont considérés comme les plus anciens
occupants du pays ; on trouve parmi eux une fraction de Beqia.
Sous-fractions : Oulad Yacoub, ils seraient venus de l’Est à une époque
reculée; Oulad Abd es Sadok, très anciennement fixés dans le pays ; Oulad
bel Kheir, ils ont le teint foncé et se disent issus des Abid ou garde noire du
sultan Mouley Ismaïl. Il reste chez les Ahel Tagma quelques tentes éparses
d’Oulad ben Mechâal, qui vivaient autrefois avec le Hararda chez les Beni
bou Abdessied ; ces Oulad ben Mechâal seraient les descendants du fameux
juif Mechâal, qui fut tué vers 1665 par le sultan Er Rechid.
D’après les traditions locales, Mechâal était riche et puissant et commandait à
tous les Beni Snassen ; les avis sont très partagés sur la question de savoir
s’il était juif ou simplement païen, il avait, paraît-il, sa kasba chez les Beni bou
Abdessied.
Beni Mahiou.- Les Beni Mahiou ne seraient fixées dans le pays que depuis
environ quatre siècle ; ils seraient originaires des Beni Ouaraïne et
descendraient de Cheikh Mahiou. Cette fraction occupe l’extrémité Ouest du
massif des Beni Snassen, en bordure de la Moulouya ; elle déborde
un peu au-delà de cette rivière.
Les sous-fractions sont : Ahel el Massine, El Mesamda et Beni Aabdi.STATISTIQUE
Le tableau ci-après donne le chiffre approximatif de la population des tribus
de l’amalat d’Oudjda.
Pour les tribus dont on connaît seulement le nombre de tentes, la population
moyenne est évaluée en comptant 5 habitants par tente ; les nombres ainsi
obtenus sont suivis d’un astérisque :
Regroupement par
fraction
Nom des sous-fractions Nombre d’ habitants
( Beni Snassen )
9940
Beni Drar 4398
Oulad Ghazi 2936
Oulad Ali ou Ammas 4501
Beni Mengouch (Beni
Snassen)
10941
Bessara 1600
Beni Khellouf 2500
Beni Mimoun 1350
Ahel Safrou 990
Taghasrout 1171
Tazaghine 474
Beni Amïer 340
Beni Attigue
(Beni Snassen)
6948
Beni Hammd 382
Oulad Ali Ben Yacine 356
Beni Bou Yala 1050
Beni Mimoun 745
Beni Moussi Roua 1510
Beni Moussi el Aatache 920
Beni bou Abdessied 1470
Beni Ourimeche
(Beni Snassen)
9630
Oulad Ali Chebab 1720
Oulad Abbou 2695
Ahel Tagma 1680
Beni Nouga 2065
Beni Mahiou ( Beni
Snassen)
1800
Beni Mahiou 1800
Triffa
3234
Msamna 1269
Oulad Sghir 1024
Haouara 941
Oulad Mansour
1701
Oulad Mansour 1701
Oulad el Hadj de la rive
droite de la Moulouya
385
Oulad el Hadj de la rive
droite de la Moulouya
385
TOTAL GENERAL 81596
Extrait du livre Oudjda et l'Amalat
(MAROC)
Capitaine L.VOINO
avatar
Ithri

Messages : 445
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

TRIBU BNI ZNASSEN

Message  mehdi123 le 28/3/2013, 6:11 pm

Les Ait Iznassen sont composés de 4 fractions : Ait Khaled, Ait Menqus, Ait Ah'tiq, Ait Ur-Immech. Qui elle même est composé de clans et de famille.

- Ait Khaled :

Ait Ddir :
Ait Ghazi : Ait Bali, Ait Bu Ammala, Ait Tizi, Ucanen, Bu Alaïn, Mqaqra, Ait Sliman, Ait Duz.
Ait Mongan : Ixezzanen, Hemamucen, Ait Kala
Ait Taghejjirt :
Ait Zaim :
Ait Mumen : Ait Icu, Ait Mussa, Ait Amara
Ait Bu Jema3 : Ait Abd Allah, Ait Bu Jema3
Ait Gadi : Iallaïn, Ait Hassain
Bu Helalem : Ait Naser, Bexala
Wedjajen : Cemala, Mesabha, Igheyuyen
Ait Yah'ia : Ait Tallest, Braqiq, Ait Lah'sen
Tagherrabt : Mehada, Icixiyen, Ibutcicen, Ufriden, Medadh'a
Bu Hassan : Ixeften, Ibusseguren
Ait Aghrem : Rehamma, Ait Tamjut, Berregunen, Becarir
Ait Udrar
Ait el wed : Ait Lahmam, Zerarga, Iazizain, Kezennaya, Aidan, Ait Sbu, Ait Tajer, Chenanfa, Isqainen, Jefafna, Henadza, Ait Tanout, Ait Segmiman
Ait 3issa : Tahar, Cetaita, Ceraga, Ait Mimun, Zeraira, Ait Xelifa, Ait Meriem, Arara, Hammu, Amar, Ait Yub, Ait Sidi Sliman
Ait Azza

- Ait Menquc :

Ait Wammas :
Iazizain : Iazizain, Tiberanin
Ifkren
Ibu yahiawen : Bu Yahiawen, Ait h'assain
Awengut : Ait Bu Ghrem, Awen
Isellanen : Ait Sman, Ibu Genduzen, Ait Mudju
Ait Mehfud : Ait Aziman, Gehahda, Jefafla, Ibu Nuhen, Hassania
I3tmanen
Ait Mimun : Ait H'ammu U 3ali, Ait Seghir
Ait Antera
Ait Herru
Ait Tarnart
Ait Awggut
Ait Imilet
Icixiyen
Ijdain : Ait 3ali U Lah'sen, Ait Bu Taba, Sifen, Urala, Ait Belkacem
Ait Kellad U Ah'fir
Ait AbdAllah : Tamzirt, Ait Bu Zabel, Igedfan, Tigrurin, Bu Twar, Jeradat
Ait Waklan : Agdal, Ihubain, Ajdir, Imejniwen, Imelluken
Mrabtin : Iacuben, Ait Tahar
Ait Ghazi
Ait Menquc d Angod :
Ait Marissen : Bessara, Ait Mimoun, Ait Sefru
Ait Xelluf : Ait Bali, ibutcicen, Ait Hadj, Ait 3issa, Ait Bu Ferra

- Ait Ah'tiq :

Ait Ah'tiq dexala :
Teghasrut : Ait Tanut, Tizi u Zemmur, Tazaghin, Taqarbust, Ait mulay Mh'ammed, Ait Sidi 3ali Bexay, Gherarfa, Hawara, Ait hadj
Ait Amir : Ait 3ali U Yassin, Tizi Hammad, Ait Amir, Chorfa Zegzel, Hwafi
Ait Ah'tiq barranin :
Jebala : Ait Mimun, Ait Bu Yala
Ait Mussi : Ait Mussi Latac, Ait Mussi Rwa

- Ait Ur Immec :

Ait Abbu :
Ait Tittest : Ait 3mar, Ait Yah'ia, Ait Ah'med U 3ali, Ait Habja, Ait Ya3kub, Ait Yemyam, Za3ra, Ait Bu Miya
Berdil
Harakat
Rislan
Ait Bu Xriss
Kizennaya
Ait 3ali Tafeliwent
Ait Tayma/Tagma : Mrabtin, Ait Awnut, Ait Ma3bura, Jerarda, Icarqiyen, Ait Abd Sadaq
Ait Bu Abd Ssid : Herarad, Ait 3mar, Ait Kerdad, Mah'juba, Ait Fasir, Ait Attia
Ait 3ali Cebab : Ait Tanzart, Ait Ye3kub, Ait Yussef, Ait Brahim, Ait S3id, Ait 3ali Nsaba, Ait Awenzaxt, Ait Wal
Ait Nuya/Nuga : Ait Barudi, Ait 3otmane, Ait Bu Dawud, Qannin, Legreb
Ait Mahiw

Source : Étude sur les dialectes berbères des Beni Iznassen, du Rif, et des Senhaja de Sraïr


mehdi123

Messages : 2
Date d'inscription : 28/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ath Yaznassen.

Message  Ithri le 28/3/2013, 8:11 pm

Merci Mehdi pour votre participation et soyez le bienvenu sur le forum. Very Happy
avatar
Ithri

Messages : 445
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ath Yaznassen.

Message  Aghilas le 29/6/2013, 6:25 pm

Bonjour,

L'Histoire des Iznassen est à chercher du côté de Tlemcen et de côté des Imazighen de l'Oranie.

Pour information, le chef suprême des Iznassen à savoir Haj Mimoum est originaire de la région de Maascar en Algérie. Alqayed Almansouri est un descendu de Haj Mimoun. Il a été surnommé "Almansouri" car il est né à Almansoura, petite ville à côté de Tlemcen.  

A noter aussi que les tribus amazighs des monts Iznassen portainet le nom " Ait Illoul" avant d'être substitué par " Ait Iznassen".

A bientôt


Aghilas

Messages : 6
Date d'inscription : 29/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ath Yaznassen.

Message  Ithri le 1/7/2013, 4:22 pm

Aghilas a écrit:Bonjour,

L'Histoire des Iznassen est à chercher du côté de Tlemcen et de côté des Imazighen de l'Oranie.

Pour information, le chef suprême des Iznassen à savoir Haj Mimoum est originaire de la région de Maascar en Algérie. Alqayed Almansouri est un descendu de Haj Mimoun. Il a été surnommé "Almansouri" car il est né à Almansoura, petite ville à côté de Tlemcen.  

A noter aussi que les tribus amazighs des monts Iznassen portainet le nom " Ait Illoul" avant d'être substitué par " Ait Iznassen".

A bientôt



Tout-à-fait, les amazighs formait un seul peuple et il n' y avait plus de frontières.
avatar
Ithri

Messages : 445
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de Béni-Znassen

Message  ZIOM le 3/1/2014, 1:25 am

Bonjour,
Merci pour ces renseignements si cher pour nous, sur notre histoire de Béni- Znassen, ça fait un bout de temps que je cherche notre identité j'aimerai savoir plus sur la famille ZINBI vous dites qu'on est venu de même tribu de RIF avec Ahl TIZI; Si c'est possible vous pouvez me donner plus de détails?

Merci beaucoup

ZIOM

Messages : 1
Date d'inscription : 03/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ath Yaznassen.

Message  Rislane_Oujdi le 4/4/2015, 12:24 am

Merci beaucoup pour l'histoire de notre peuple.

BARAKA ALLAHOU FIK.

Rislane_Oujdi

Messages : 36
Date d'inscription : 03/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ath Yaznassen.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum